Edito

Construire de nouveaux services

​Dans le contexte de crise que connaît l’industrie pétrolière, BOURBON a prouvé qu’elle était la compagnie de services maritimes à l’offshore la plus résiliente.

 

La modernité de la flotte et son dimensionnement répondent aux besoins de nos clients. Le taux de disponibilité technique de nos navires de 96,4% et nos performances Sécurité (TRIR de 0,55) sont des gages de fiabilité, et nous permettent plus que jamais de proposer une offre de services aux plus hauts standards de sécurité et de qualité.

Nous souhaitons accompagner nos clients dans la transition énergétique qui s’amorce.

Pour cela, nous avons pour ambition de mener la transformation de notre groupe afin de construire les nouveaux services dont ils ont besoin, en nous appuyant notamment sur ce que la révolution digitale nous apprend.

PartnerShip, notre nouveau magazine digital quadrimestriel, vous permettra de mieux appréhender et décrypter les enjeux de BOURBON mais aussi ceux de notre industrie en pleine mutation.

Nous vous invitons à le découvrir et à le partager !

 

Jacques de Chateauvieux, 
Président Directeur Général

Christian Lefèvre,
Directeur Général Délégué

 

 

Décryptage

L'ancrage local : un véritable levier de différenciation

Développer de solides partenariats locaux est essentiel pour s’implanter durablement à travers le monde. BOURBON en est convaincu et c’est un des facteurs clés de sa résilience dans le marché difficile qu’est celui de l’industrie pétrolière aujourd’hui. Illustration en Asie du Sud-Est.

 

Après une première joint-venture signée en 2006 à Singapour avec Farid Khan, BOURBON a renforcé son ancrage dans la région avec l’arrivée en 2009 d’un deuxième partenaire en Indonésie, Peter Pramana. Aujourd’hui, Bourbon Offshore Asia bénéficie d’une présence à travers toute la région : Thaïlande, Malaisie, Brunei, Birmanie, Vietnam, Indonésie, Australie. En dix ans, la filiale asiatique a atteint une part de marché d’environ 25 %, ne compte pas moins de 16 clients et emploie environ 1 200 salariés, dont 82% de collaborateurs locaux hautement qualifiés.

 

confiance et transparence, facteurs clés des partenariats

La crise qui frappe le secteur de l’Offshore a touché le Sud-Est asiatique de plein fouet, et BOURBON, comme tous les acteurs de cette zone, est confronté à une forte baisse de son activité. Grâce à sa politique de partenariats, basée sur le partage de savoir-faire, de propriété des actifs et des positions clés, le taux d’utilisation de ses navires - tombé à environ 40% - demeure pourtant plus élevé que celui de ses compétiteurs : « Notre proximité avec nos clients nous garantit une meilleure compréhension de leurs attentes et des exigences de leurs marchés, précise Farid Khan, Président de Bourbon Offshore Asia. Nous avons trouvé le bon équilibre entre présence mondiale et agilité sur le terrain grâce aux relations de confiance et de transparence que nous avons nouées avec BOURBON. »

Au-delà de ces avantages, la construction de partenariats locaux s’impose comme une condition sine qua none pour assurer un développement pérenne dans la région, comme le souligne Peter Pramana, partenaire commercial de BOURBON en Indonésie : « Les exigences de local content constituent l’un de nos principaux défis, tout comme des réglementations de plus en plus strictes. Par exemple, en Indonésie, le pavillon local implique le transfert de la propriété des navires dans le pays et un ship management réalisé sur place. Dans ce contexte, la création d’une joint-venture a considérablement aidé BOURBON à développer ses activités dans la région. »  Il s’agit donc bien d’une stratégie gagnant-gagnant que BOURBON a développé en Asie du Sud-Est à travers ses différents partenariats : BOURBON a accès à des opportunités commerciales dans la région et à une meilleure compréhension des besoins locaux, tandis que ses partenaires bénéficient d'une flotte moderne, du meilleur de la technologie et de l'expertise du groupe !

 

BOURBON EN ASIE DU SUD-EST

 
  • 144M$ de chiffre d'affaires en 2015
  • Une part de marché d'environ 25 %
  • 55 navires : PSVs/AHTS/MPSVs/Crew boats

 

"Travailler pour un grand groupe tel que BOURBON nous offre de multiples opportunités au niveau local mais aussi à l’échelle mondiale. Depuis que j’y suis entrée, il y a 6 ans, j’ai eu la chance d’exercer différents postes onshore et offshore, en Malaisie et en Thaïlande. J’apprécie la diversité culturelle et l’accompagnement d’équipes expérimentées qui me permettent de mieux servir mes clients." Ramiah Ramnagendran, Operations Manager, Bahtera Sri Kandi Marine Sdn Bhd, Kuala Lumpur

"J’apprécie la diversité culturelle et l’accompagnement d’équipes expérimentées."
ramiah ramnagendranoperations manager


TÉMOIGNAGE CLIENT

Alain Guillou, OBC Project Manager à Seabed Geosolutions au Vietnam :

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise et décrire la nature de votre collaboration avec BOURBON ?

Seabed Geosolutions fournit des études et des solutions aux acteurs du secteur pétrolier et gazier. J’ai commencé à travailler avec BOURBON en 2010, en Arabie Saoudite puis en Malaisie et en Indonésie. Aujourd’hui, nous louons les navires et équipages de BOURBON depuis Singapour pour couvrir toute l'Asie du Sud-Est.

Selon vous, quels sont les points forts de BOURBON ?

Avec BOURBON, nous bénéficions d’une flotte de navires adaptée à nos besoins, à des prix compétitifs et qui répondent aux normes internationales de sécurité et d’hygiène. Par ailleurs, nous apprécions la démarche de BOURBON à l’égard de leurs équipages qui s’inscrit dans la continuité et non sur le court terme. Résultat : les navires sont en bon état, le personnel réactif en cas de panne et les équipages fidélisés. La fidélité des équipages, associée à leur ancrage local, nous permet d’enchaîner les missions dans différentes régions avec le même commandant, ce qui est particulièrement avantageux pour nous.

 

NOS CLIENTS

  • Compagnies pétrolières nationales : Petronas, Pertamina, PTTEP, CNOOC, etc.
  • Compagnies internationales : Chevron, BP, Shell, Murphy, Total, Saka, etc.
  • Sous-traitants : Seabed Geosolutions, Sapurakencana, Barakah Offshore, Nippon Steel, etc.
Ils témoignent

Optimiser la consommation de carburant

BOURBON accompagne ses clients dans la gestion de la consommation de carburant. Sensibilisés au fuel management, les équipages du groupe disposent de l’outil de reporting ODA (Operational Data Application) pour identifier les meilleurs comportements  et optimiser la gestion de la consommation.

Témoignage du Commandant Pascal Robidou.

 

 

 

 

Réussir ensemble

Lundin Norway fait confiance à la puissance du Bourbon Arctic

Pour son premier contrat, le nouveau navire AHTS de BOURBON, d’une capacité de traction de 300 t, a répondu aux attentes de Lundin Norway AS. Au programme, le désancrage de la plate-forme « Island Innovator » et la récupération de ses six ancres.

Avec une capacité de traction exceptionnelle de 307 t et de 193 t en mode diesel-électrique seul, des capacités de treuil et de stockage incomparables et une coque certifiée Ice A1, le Bourbon Arctic est un des AHTS (Anchor Handling Tug Supply) les plus puissants et les plus polyvalents jamais construits.

Bourbon Offshore Norway a pris livraison du navire le 25 février. Conçu pour opérer dans les régions les plus reculées du monde, il dispose des équipements nécessaires pour les opérations de relevage d’ancre et de remorquage extrêmement complexes. Ses spécifications techniques très innovantes lui permettent de répondre aux besoins des clients lors d’opérations en offshore profond. Il s’agit précisément du type de navire dont Lundin Norway AS avait besoin au mois de mars, pour le désancrage de l’une de ses plates-formes basée en mer du Nord, l’« Island Innovator ».

Conçu pour opérer dans les régions les plus reculées du monde, ce navire dispose des équipements nécessaires pour les opérations de relevage d’ancre et de remorquage extrêmement complexes.

A l’issue d’une nécessaire période de familiarisation aux équipements, l’équipage pouvait démarrer sa mission, le relevage et la récupération de six ancres et de leurs amarres. Grâce à l’excellente coopération entre les équipes de BOURBON et de Lundin Norway AS, l’opération a été menée à bien en sept jours.

Le Bourbon Arctic est prêt à enchaîner les missions dans les eaux de l’hémisphère nord. Capable d’opérer dans près de 80 cm de glace, il est doté de treuils puissants, parfaits pour travailler en eau profonde et déplacer des systèmes d’amarrage complexes (il est en outre équipé de ROV* depuis juin). Certifié « Clean Design », il satisfait aux exigences les plus rigoureuses en matière d’émissions dans l’air et en mer. Conçu pour opérer avec un équipage d’environ 18 marins, il dispose d’une capacité d’hébergement de 60 personnes, lui permettant d’offrir un service de « floatel ». Si le navire devait participer à une opération de sauvetage, il pourrait accueillir jusqu’à 300 personnes à bord.

*Robots sous-marins (Remotely Operated Vehicle)

LE MOT DU CAPITAINE

“La puissance et la souplesse d’utilisation du Bourbon Arctic en font un navire absolument unique. Il dispose de quatre treuils secondaires, associés à un grand treuil pour les opérations particulières et deux treuils de remorquage/pose et relevage. Grâce à sa propulsion hybride, il consomme peu et il est facile à manœuvrer pour un navire de sa taille. C’est un vrai plaisir de piloter un tel AHTS.”

Pål Andre Måløy, Commandant du Bourbon Arctic

 

interview croisée

Bjørn Remøy, Directeur Général de Bourbon Offshore Norway, et Sigmund Hertzberg, Senior Marine Supervisor de Lundin Norway AS, reviennent sur la première mission du Bourbon Arctic.

Pourquoi Lundin Norway AS a-t-elle choisi le Bourbon Arctic pour cette mission ?

Sigmund Hertzberg (S.H.) : À Lundin Norway AS, lorsque nous avons entendu parler du Bourbon Arctic et de ses caractéristiques, nous avions hâte de le tester. Pour le désancrage de l’une de nos plates-formes, l’« Island Innovator », nous savions que nous aurions besoin de fortes capacités en termes de chaînes, de câbles et d’espace sur le pont.

Bjørn Remøy (B.R.) Nous avons démarré la commercialisation du navire il y a environ deux ans, au début de sa construction. Nous avions établi son cahier des charges en fonction des besoins des opérateurs présents dans les mers reculées du Nord et espérions donc intéresser les clients assez rapidement avec ce navire hors norme… mais aussi polyvalent grâce sa double propulsion, traditionnelle et diesel-électrique, qui permet d’adapter la puissance au type d’opération, entrainant ainsi une réduction de la consommation de carburant par rapport aux AHTS classiques.

 

Comment s’est déroulé le premier déplacement de plate-forme du Bourbon Arctic ?

B.R. : L’opération impliquait le décrochage et la récupération de six ancres. Les officiers sur la passerelle et les matelots sur le pont se sont tous rapidement adaptés aux équipements, bien plus puissants que ceux auxquels ils sont habitués.

S.H. : L’opération mobilisait l’ensemble des treuils, des puits aux chaînes et nécessitait de l’espace sur le pont. Les équipements ont tous parfaitement fonctionné. Et après avoir passé une semaine à bord du navire, afin de superviser l’opération en tant que client, je peux affirmer que c’est un navire très efficace et économe en carburant.

 

Lundin Norway AS fera-t-elle à nouveau appel au Bourbon Arctic ?

S.H.: Les caractéristiques offertes par le navire correspondent tout à fait à nos besoins. C'est la raison pour laquelle nous avons signé un nouveau contrat d'affrètement de 160 jours. Les opérations se dérouleront au nord de Bergen, puis sur le champ Alta III.

B.R.: Nous sommes très heureux d'avoir répondu pleinement aux attentes de notre client Lundin Norway. Ce nouveau contrat à moyen-terme montre que le Bourbon Arctic est totalement adapté à un nouveau type de services, et pas uniquement sur le marché spot.

 

Opérations

Depuis sa mission pour Lundin Norway AS début mars, le Bourbon Arctic a mené à bien plusieurs autres contrats spot, pour Songa, Shell Royaume-Uni, Apache, Dong Energy, Statoil, pour le déplacement de la plate-forme Songa Dee, et Total Royaume-Uni.

Le navire a démarré fin juin un nouveau contrat moyen-terme avec Lundin Norway, pour des opérations qui se dérouleront en mer de Barents.

  • Bourbon Arctic
  • Bourbon Arctic
  • Bourbon Arctic
  • Bourbon Arctic
En images

Embarquement immédiat

AHTS
AHTS / Plus de 100 navires pour les opérations d’ancrage et de remorquage de plates-formes pétrolières en offshore continental et profond.
PSV N'Duva
PSV / Plus de 100 navires ravitailleurs de plates-formes indispensables pour l’approvisionnement en matériels et produits spéciaux des plates-formes pétrolières.
Crew Boat 327
CREW BOATS / Près de 270 navires, dédiés au transport de personnels et de colis dans des conditions sûres, économiques et fiables, entre et vers les plates-formes pétrolières.
Les Abeilles
REMORQUEURS D’ASSISTANCE, DE SAUVETAGE ET DE DEPOLLUTION / Cinq remorqueurs et deux navires d’assistance prêts à appareiller 7j/7j – 24h/24h.
MPSV
MPSV / 22 navires spécialement conçus pour les opérations sous-marines à des profondeurs pouvant atteindre 4 000 mètres.
ROV
ROV / 19 robots sous-marins adaptés aux travaux sous-marins de grande précision (inspection, support de plongée, assistance au forage…).
Regards croisés

La continuité de service : un enjeu stratégique

Regards Croisés

La disponibilité des pièces détachées est un élément clé pour réduire les temps d’intervention et assurer la continuité de service. Terry Stone, Directeur Général de Satair Group Middle East, filiale du Groupe AIRBUS, et Fabien Monleau, Directeur Maintenance & Sourcing de BOURBON prennent la parole sur cet enjeu hautement stratégique.

 

Quelle est votre approche en matière de standardisation ?

Terry Stone (T.S.) - Satair Group Middle East : Dans le secteur du transport aérien, le temps d'arrêt des avions actifs est extrêmement coûteux. Chaque minute compte. Certaines parties d'un avion, telles que les portes, les ailes, les plans, les moteurs, peuvent être standardisées. Ce n’est pas le cas de la cabine qui est personnalisée pour chaque client. En tant que filiale d’AIRBUS, nous sommes l'un des leaders mondiaux des solutions de pièces de rechange pour l'industrie aérospatiale civile. Nous disposons de plateformes d’inventaire avec des stocks de pièces détachées qui peuvent être rapidement expédiées au gré des besoins dans toutes les régions où nos clients opèrent: Dubaï, Hambourg, Copenhague, Washington, Atlanta, Miami, Singapour et Pékin.

Fabien Monleau (F.B.) - BOURBON : L'industrie maritime n’est pas aussi avancée que le secteur aérien en matière de disponibilité des pièces de rechange. Cependant, nous prenons exemple sur leur modèle économique car nous avons constaté que les coûts d’indisponibilité de notre flotte sont considérables par rapport aux coûts de réparation. Nous possédons des stocks de pièces de rechange dans toutes les régions où nous sommes présents, afin de réduire le temps de maintenance. C’est particulièrement important au large des côtes d'Afrique de l'Ouest, où nous opérons 75 % du temps, car il est très difficile d’y trouver des chantiers navals et de s’y procurer des pièces de rechange.

 

50 %

des 1 700 moteurs en stock représentent
les 5 principaux modèles de moteurs de la flotte BOURBON

 

T.S. - Satair : Chez Satair Group, nous sommes tenus de disposer de pièces prêtes à être expédiées dans un délai de quatre heures ou moins. Dans certains cas, les pièces de rechange peuvent même être livrées en mains propres depuis l'entrepôt jusqu’à l'avion.

F.M. - BOURBON : Comme Satair Group, notre objectif est d’optimiser la disponibilité des pièces de rechange, afin de réduire le temps de maintenance de nos navires. Nous mettons tout en œuvre pour atteindre cet objectif dans toutes les zones où nous opérons, notamment en Afrique de l'Ouest. C’est d’autant plus difficile que notre flotte compte près de 50 designs différents. Cependant, grâce à la standardisation, dix de ces designs représentent 80 % de notre flotte. Ces pièces détachées sont disponibles dans nos entrepôts et peuvent être fournies très rapidement. Notre flotte n’est toutefois pas entièrement standardisée car certains navires sont construits sur mesure pour certains clients.

T.S. - Satair : Il est également important de souligner une différence majeure entre nos deux modèles économiques. Dans le secteur aérien, le constructeur assure le suivi du marché après-vente, ce qui n'est pas le cas dans l'industrie maritime. Chez Satair Group, nous avons tissé des relations sur le long terme avec nos clients et nous nous estimons responsables du service après-vente.

F.M. - BOURBON : C’est en effet complètement différent dans l'industrie maritime, car le chantier naval n’intervient pas après la construction des navires. Ainsi, en tant qu’opérateur du navire, nous devons compenser cet aspect en stockant des pièces de rechange.

 

Qui est Satair Group ?

Satair Group conclut des accords de distribution exclusifs ou principaux avec les fabricants de composants aéronautiques et distribue des pièces détachées à sa clientèle (compagnies aériennes et MRO). Avec plus de 200 000 références de pièces en stock, Satair Group est l'un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions de rechange pour l'industrie de l'aérospatiale civile. Satair Group vend un grand nombre de pièces de rechange à toutes les compagnies aériennes exploitant des avions Airbus.

 

Quel est le rôle principal de la disponibilité des pièces détachées ?

T.S. - Satair : Dans la mesure où il est impossible de détenir 100 % des pièces de rechange en stock, il est capital, pour Satair Group et pour nos clients, de prévoir leur disponibilité. Dans notre industrie, les actifs sont régulièrement révisés, ce qui nous permet d’anticiper certains événements. Face à une panne imprévue nécessitant un remplacement, les fabricants gèrent eux-mêmes la situation. Lorsqu'un client a besoin d'une pièce que vous ne détenez pas, elle peut être obtenue directement auprès du fabriquant.

F.M. - BOURBON : Même si la détention de stocks représente un investissement énorme, cela reste essentiel. L'objectif principal de la disponibilité des pièces de rechange est de réduire les temps d'arrêt technique. En 2010, notre taux d’indisponibilité était d'environ 3,8 %. Aujourd’hui, il se situe autour de 1,1 %, un niveau proche des normes aériennes. C’est pourquoi nous sommes aujourd’hui capables de fournir des pièces de rechange dans des délais très courts vers l'Afrique de l'Ouest. En Angola ou au Nigéria par exemple, il faut compter 15 jours pour expédier une pièce depuis l’Europe, ce qui peut engendrer d’importantes pertes de revenus ! D’où la nécessité de disposer de stocks de pièces de rechange en local.

"Chez Satair Group, nous sommes tenus de disposer de pièces prêtes à être expédiées dans un délai de quatre heures ou moins. Dans certains cas, les pièces de rechange peuvent même être livrées en mains propres depuis l'entrepôt jusqu’à l'avion."
Terry stonedirecteur général de satair Group middle east

Quels services offrez-vous à vos clients ?

T.S. - Satair : Des solutions d'échange, de réparation et de location longue durée – pour n’en citer que quelques-uns - pour les pièces détachées des avions. Nous mettons aussi à disposition des petites pièces fréquemment utilisées, de même qu’un service de « Plug and Play » et de gestion des stocks clients. Dans le cadre de notre partenariat avec AIRBUS, nous proposons un service qui permet de détacher et de remplacer l’ensemble des composants qui forment la cabine. 

F.M. - BOURBON : Nous offrons des services similaires, mais uniquement à destination de nos partenaires en joint-venture. Cependant, il nous arrive de gérer les stocks pour le compte de clients à qui nous louons nos propres entrepôts. C’est particulièrement vrai en Afrique de l'Ouest. Nous sommes convaincus que la standardisation est la seule façon de réduire les stocks. Chez BOURBON, nous sécurisons uniquement la flotte standardisée. Chaque design de navire compte environ pour cinq millions de dollars de références. A titre d’exemple, nous sommes donc en mesure, grâce à cette stratégie, de partager ces cinq millions de dollars entre les 54 AHTS de la série des Bourbon Liberty 200 de notre flotte, ce qui est plus intéressant que d’investir 5 millions de dollars pour un seul navire. Dès que nous sommes informés qu’une pièce de rechange est disponible quelque part et que nous pouvons l'obtenir rapidement, nous ne la détenons pas dans nos propres stocks, réduisant ainsi leur valeur.

"Nous sommes convaincus que la standardisation est la seule façon de réduire les stocks."
fabien monleauvp maintenance & sourcing de bourbon

T.S. - Satair : Je partage le point de vue de Fabien sur le rôle clé de la standardisation. J’ajouterais seulement que celle-ci réduit l'investissement financier du client dans ses stocks. Si vous standardisez vos équipements, vous n’aurez peut-être besoin que de 2 pièces détachées pour une référence donnée. Mais si vous ne le faites pas, il vous en faudra beaucoup plus ! Nous stockons les pièces en fonction des prévisions des besoins de nos clients et nous réalisons des estimations des stocks qu’ils devraient détenir.

F.M. - BOURBON : Le modèle de Satair Group qui permet à son client AIRBUS de se focaliser sur son cœur de métier plutôt que sur la gestion de stock de pièces détachées, nous semble très intéressant et BOURBON souhaite aller dans cette direction.

 

  • Réception de propulseurs reconditionnés
  • Maintenance : Opération de plug and play au BOURBON Repair Center - Walvis Bay, Namibie
  • Le Surfer 19003 en opération de maintenance
  • Inspection et réparation d'un avion réservé au transport de passagers
  • Centre de maintenance lourde dans l'industrie aéronautique