EDITO

"Less is more!"

Avant toute chose, permettez-moi de dédier cette édition du PartnerShip aux marins disparus lors du naufrage du Bourbon Rhode mais aussi, plus généralement, à tous nos marins qui exercent avec passion un métier difficile sur toutes les mers du globe. Je les remercie pour leur engagement.

Ce début d’année aura vu BOURBON franchir une étape clé de son histoire, marquée par la finalisation de notre restructuration financière et l’évolution de la gouvernance du groupe. Cette évolution permettra la pérennité de l’entreprise en conservant l’intégralité du groupe et de ses actifs afin de délivrer le plan d’action stratégique #BOURBONINMOTION, plus que jamais d’actualité. Je suis confiant dans l’avenir du groupe et dans la capacité des collaborateurs à relever les challenges.

Ces challenges, nous les avons clairement identifiés. En premier lieu, nous appuyer sur nos fondamentaux, qui ont fait de BOURBON un leader des services maritimes, ce que nous appelons le « Back to Basics » ! Cela signifie confirmer la sécurité et la compliance comme priorités absolues au-delà de toute autre considération, investir dans la fiabilité technique de nos navires et délivrer l’excellence opérationnelle au standard BOURBON à nos clients, partout dans le monde. Mais alors que le marché des services maritimes à l’offshore redémarre progressivement, ce nouveau BOURBON doit aussi se réinventer et fixer son cap avec audace, ambition et pragmatisme, en toute conscience des contraintes du marché actuel, qui demeure incertain au vu des événements internationaux que nous vivons ces dernières semaines.

Notre volonté de faire évoluer notre modèle opérationnel vers davantage de services se traduit notamment, aujourd’hui, par des services de logistique intégrée, de shipmanagement « on behalf » ou encore des solutions "Airport to Rig" pour les passagers, que vous découvrirez dans cette édition de PartnerShip.

L’offshore de demain, soutenable dans le temps, c’est celui qui fera mieux avec moins, qui osera revoir en profondeur ses process, en mer comme à terre. Parce que « Less is more », délivrons plus et mieux les services tout en rationalisant notre organisation et nos investissements. C’est en trouvant le bon point d’équilibre, le bon ratio qualité de service / prix que nos clients accepteront de payer le juste prix soutenable à long terme.
 

Gaël Bodénès, Président de BOURBON Maritime

Parole d'expert

Sécurité : apprendre de nos expériences passées

La sécurité est la priorité absolue de BOURBON, au même titre que la Compliance. Premier des 4 piliers de l’excellence opérationnelle définis par le groupe, elle est un engagement inconditionnel envers la santé des femmes et des hommes qui opèrent chaque jour au service de nos clients. A l’issue d’une année marquée par la tragédie du Bourbon Rhode, Rodolphe Bouchet, CCO et Corporate HSES & Standard Officer, et Cyrille Le Bris, Vice-Président Fleet Management de Bourbon Marine & Logistics, s’expriment sur les ambitions de BOURBON en matière de sécurité et sur les mesures prises pour retenir les leçons du passé et agir efficacement sur la prévention des incidents. Interview croisée.


PartnerShip : Alors que le naufrage du Bourbon Rhode est encore dans toutes les mémoires, quel est votre état d’esprit aujourd’hui ? Comment la politique de sécurité de BOURBON est-elle impactée par cet événement tragique ?

Cyrille Le Bris : Avant de répondre à cette question, permettez-moi de rendre hommage aux marins du Bourbon Rhode, survivants et disparus, et de renouveler aux familles de ces derniers mes sincères condoléances. Tous les collaborateurs du groupe ont été profondément marqués par cet événement. C’est pourquoi nous travaillons, conjointement avec le bureau de l’Administration des Enquêtes Techniques (A.E.T) du pavillon Luxembourgeois, à analyser les causes du naufrage, et tout mettre en œuvre pour que plus jamais un tel drame ne se reproduise. En matière de sécurité, l’engagement doit être permanent et concerne chacun d’entre nous, à tous les niveaux de l’entreprise. Nous savons que si l’on baisse la garde, la sanction peut être immédiate. Nous oeuvrons donc sans relâche pour atteindre l’objectif « zéro incident ». Un des leviers pour y parvenir est de tirer toutes les leçons de nos incidents et de faire preuve de transparence, pour que tous nos collaborateurs rentrent chez eux en bonne santé, comme le dit notre campagne « Safety takes Me Home ».

 

PShip : Quels sont selon vous les principaux leviers pour parvenir à l’objectif ultime du zéro incident ?

Rodolphe Bouchet : La sécurité se gère à plusieurs niveaux : les hommes, le système de management de la sécurité, la maitrise des fondamentaux, que nous appelons le « Back to Basics », les leçons apprises de nos incidents passés, et le contrôle grâce à nos audits internes et au reporting. Ce sont 5 leviers clés. En premier lieu les hommes car ils sont les premiers concernés et surtout les acteurs quotidiens de la mise en œuvre de la sécurité au travail. Dans ce cadre, la notion de leadership est primordiale. Nos managers ont l’obligation de se rendre sur le terrain, sur les bases et à bord des navires. Ces visites ont un vrai impact sur le nombre d’incidents. Je crois vraiment que l’on ne peut gérer la sécurité autrement qu’en étant proche des équipes. Mais attention, le leadership ne signifie pas seulement que l’exemple vienne d’en haut ! Sur un navire, par exemple, chaque marin doit être responsable de sa sécurité et de celle de son collègue. C’est ça le vrai leadership, être responsable pour soi et pour les autres.

" Les hommes [...] sont les premiers concernés et surtout les acteurs quotidiens de la mise en oeuvre de la sécurité au travail. Dans ce cadre, la notion de leadership est primordiale."
RODOLPHE BOUCHETCCO et CORPORATE HSES & STANDARD OFFICER

PShip : Après les hommes, le système de gestion de la sécurité ?

C. L.B. : Le système, c’est à la fois l’OSM (Operational Safety Management), qui est notre standard, la « loi » sur laquelle on s’appuie pour mettre en place nos procédures, et le guide des procédures, le SMS (Safety Management System), que l’on retrouve à terre et à bord des navires, qui répond aux exigences de l’OSM. Ce système nous permet d’opérer de façon normalisée, selon les standards BOURBON, partout dans le monde. C’est fondamental car cela sécurise nos modèles d’opérations et simplifie aussi nos méthodes de formation. Cette simplification est une garantie d’efficacité et d’excellence opérationnelle pour nos clients. Mais ce système, pour être efficace, doit être compris, appliqué, et évalué régulièrement. C’est ce que nous appelons donc le « Back to Basics », la maîtrise des fondamentaux. Car un système de management doit être vivant et nécessite une formation permanente des équipes. De même, nous ne devons pas faire l’économie d’une remise en question permanente, notamment sur les incidents majeurs qu’a connus le groupe dans le passé. Ces incidents, nous les assumons en pleine conscience et transparence. L'ensemble des retours d'expérience et des mesures correctives prises ne doivent pas être omis. Une remarque : la plupart de ces incidents concernent des fondamentaux. Une preuve supplémentaire que la démarche du « Back to Basics » est primordiale !
 

PShip : Ces incidents majeurs du passé, quels sont-ils ?

R. B. : Je pense d’abord au naufrage du Bourbon Dolphin en 2007, en pleine opération d’ancrage en mer du Nord, qui nous a conduits à améliorer nos procédures d’anchor-handling, en particulier sur l’utilisation du logiciel de stabilité et du test régulier de la libération du frein du treuil en urgence. Ou plus récemment la collision de l’UTAI 5 avec un navire de sécurité au Nigeria, qui nous rappelle les dangers de la navigation à grande vitesse. D’autres incidents graves, ayant entraîné des décès ou des blessures graves chez nos collaborateurs, ont été systématiquement suivis de plans d’action avec application immédiate sur le terrain. Il est de notre devoir, aujourd’hui plus que jamais, de nous souvenir de ces drames pour ne pas oublier, bien sûr, mais aussi, je le répète, pour garder en mémoire que dans la lutte pour la sécurité, il ne faut jamais baisser la garde !  

 

Ils témoignent

Door-to-rig : Une étape clé dans les services logistiques

La nouvelle offre de services « Door-to-rig » de Bourbon Mobility s’inscrit aujourd’hui dans le plan d’action stratégique #BOURBONINMOTION, visant à positionner davantage BOURBON en service provider plutôt qu’armateur. Cette offre de logistique intégrée passagers repose sur la prise en charge des clients au départ de chez eux ou de l’aéroport jusqu’au rig, avec plus de flexibilité. Les explications de François Leslé, CEO de Bourbon Mobility.


« Ce que nous proposons est bien plus qu’un simple service de logistique » explique François Leslé. « Cette solution globale est une véritable opportunité pour nos clients d’avoir la garantie que les transferts de leur personnel, qui peuvent être longs, complexes et coûteux, sont assurés par un seul et unique prestataire de service qui prend en charge les collaborateurs tout au long de leur déplacement. Cette solution de logistique intégrée passagers offre un double avantage pour le client : le décideur dispose d’un seul et unique point de contact et peut rester centré sur ses opérations proprement dites tandis que le passager, quant à lui, est pris en charge dans les meilleures conditions de confort, de sécurité et de sûreté ».
Un passager qui est au centre de toutes les attentions pendant son voyage, pour que celui-ci se déroule dans les meilleures conditions possibles : accueil personnalisé, sensibilisation aux mesures de sécurité, offre de films et de jeux vidéo pendant le transport à bord du Surfer et, à terme, un service de catering et des connexions internet.

« Le principe de ce type de service repose également sur ce que nous appelons le « Flexible chartering », qui permet de donner de la flexibilité aux clients et une optimisation de leur taux de remplissage des Surfers. Les clients choisissent les jours de la semaine où ils souhaitent faire leurs crew changes - jours fixés pendant toute la durée du contrat - et le reste de la semaine le navire est mis à disposition d’autres clients. Une nouvelle organisation qui permet de réduire les coûts et à Bourbon Mobility de rationnaliser l’utilisation de ses navires de transport de personnel ».

L’intérêt marqué dont ont fait preuve récemment plusieurs clients, majors ou contractors, pour ces nouvelles offres de logistique intégrée passagers sont un encouragement pour Bourbon Mobility à poursuivre dans cette voie. A long terme, ce modèle de contrat n’est qu’une première étape vers le Pay/Trip et Pay/Seat, vers lesquels Bourbon Mobility évolue.
 


Offre de service Airport-to-Rig :

Réussir ensemble

Shipman-on-behalf : un modèle validé par nos clients

Si les crises peuvent parfois mettre à mal les organisations, elles génèrent aussi, pour peu que l’on soit apte à se remettre en question, de réelles opportunités de développement. BOURBON en apporte la preuve avec un nouveau type de service que le groupe propose dorénavant à ses clients : le shipmanagement de leurs navires. Les explications de Yannick Beley, Directeur Général de Bourbon Offshore Surf, premier shipmanager du groupe.


A l’été 2018, BOURBON décide de proposer un nouveau service de shipmanagement à ses clients propriétaires de navires. En d’autres termes, il s’agit d’assurer l’armement de leur flotte et d’en gérer toute l’activité opérationnelle, incluant la sécurité, la maintenance, etc. : « Au lancement du projet, à l’issue d’une étude de marché qui nous a encouragés à aller plus loin dans cette démarche, nous avons décidé de tester notre offre commerciale sur notre propre client interne, Bourbon Marine & Logistics, afin de valider notre modèle d’affaires, basé sur un montant forfaitaire » explique Yannick Beley. « Une fois les fondations établies, nous avons signé rapidement un premier contrat de crewing avec le cimentier Capo Cinto en Méditerranée. Il y avait quelques inconnues, il s’agissait d’un premier contrat, sur un cimentier qui plus est, navire très différent d’un supply offshore, il était donc plus prudent de nous limiter à la gestion de l’équipage sur une période de 6 mois, avant un contrat plus global de shipmanagement ».

Un coup d’essai qui allait surtout permettre de lever les derniers doutes : « L’équipage sélectionné, expérimenté et polyvalent, s’est immédiatement adapté au navire et a relevé ce challenge avec enthousiasme ! » souligne-t-il. « Pour un marin, c’est toujours passionnant de découvrir un nouvel environnement, de nouvelles opérations... »

Un objectif : maintenir le niveau d’excellence opérationnelle

Un premier succès validé aujourd’hui par la signature d’un contrat long-terme avec un nouveau client pour le shipmanagement de 2 navires AHTS, dans un premier temps, avant l’extension de ce contrat à de nouveaux navires en cours d’acquisition par cette même compagnie.

Un deal gagnant - gagnant : « Partager notre savoir-faire de prestataire de service rencontre parfaitement la stratégie de notre client, qui se dote d’une flotte de navires supply pour sécuriser ses taux d’affrètement et voit donc dans notre nouvelle offre de service de shipmanagement un moyen d’opérer ses navires en toute confiance ». Bourbon Offshore Surf a donc mis en place une cellule dédiée - constituée d’un Project Manager, d’un HSE Supervisor et d’un Chargé de relève - à même de garantir le standard BOURBON et une gestion optimale des process opérationnels.

« Cette nouvelle offre de service illustre selon moi le comportement à adopter en temps de crise : faire preuve d’esprit d’initiative et d’innovation, saisir toutes les opportunités et être ambitieux » conclut Yannick Beley.  

En images

Installation d'éoliennes flottantes

Les éoliennes flottantes sont ancrées aux fonds marins à une profondeur d’environ 100 m par des ancres à enfouissement d’un poids de 15 t chacune.
Connexion par l’équipe pont – manœuvriers et maître d’équipage - de 2 sections de chaine pendant le déploiement de la ligne d’ancrage de l’éolienne.
Tous les matins se déroule à la passerelle une revue des opérations de la veille et des prochaines 24h, en présence du client,  de l’Expert Maritime, du commandant du navire, du Superintendant ROV et de l’équipe projet BOURBON.
Le Tool Box Talk est une réunion de groupe focalisée sur la sécurité qui permet de rappeler à tous les risques potentiels de l’opération à effectuer, ainsi que les mesures de sécurité associées.
Regards croisés

Logistique intégrée : BOURBON prend position

Pour la deuxième fois en moins d'un an, BOURBON s’apprête à débuter une nouvelle opération de logistique intégrée. Après avoir opéré pour Shell en Bulgarie en mars dernier, c'est en Namibie que le groupe va assurer l’essentiel du support logistique d'une campagne d'exploration en eaux profondes pour Total qui démarrera à l’été 2020.


De mars à novembre 2020, Bourbon Marine & Logistics assurera l’essentiel des opérations logistiques nécessaires à la nouvelle campagne d'exploration de Total en Namibie. La base sera opérationnelle dès le mois d’avril. Au programme : expédition et dédouanement du matériel, stockage et entreposage du matériel, manutention et levage, support aux navires, nettoyage des tanks à produits, etc. Jusqu'à 40 personnes travailleront entre Lüderitz et Walvis Bay, au sud de la Namibie. Un partenariat a été établi avec Logistics Support Service LSS, une société Namibienne très bien implantée dans la région, car l'ancrage local reste un pilier de la stratégie de BOURBON.

« Shell et Total ont choisi la solution de logistique intégrée que nous proposons pour plusieurs raisons. Tout d'abord, cela simplifie les interfaces : les compagnies pétrolières n'ont plus besoin d'établir de nombreux contrats séparés puisque tout est pris en charge par BOURBON sous un système unique de management de la sécurité. D'autre part, cette solution leur permet de réduire leur implantation dans le pays. Enfin, ils ont confiance dans les services étendus que nous proposons. Ces majors ont des standards extrêmement élevés auxquels nous savons répondre », souligne Nicolas Chateau, Logistics Services Manager.

Cette offre clef en main séduit d’ores et déjà les majors pétroliers et plusieurs projets de logistique intégrée se profilent pour les mois à venir, en Afrique, mais aussi en Amérique centrale. « Nous savons répondre à toutes les contraintes de terrain. La base de Lüderitz est très isolée, avec très peu d'infrastructures. C'est en alliant les bons partenariats à la capacité d'innovation de BOURBON, sa compétitivité et sa robustesse technique interne que nous pouvons faire face à de telles difficultés et ce, partout dans le monde. Ces premiers succès valident clairement le plan stratégique du groupe, #BOURBONINMOTION, qui vise notamment à offrir davantage de services, en plus des moyens déjà opérationnels, à nos clients », conclut-il.

Panorama

Les Abeilles, société de sauvetage et d'assistance